browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Australie orientale : Ouvrir les portes de la Grande Barrière

Posted by on 1 février 2013

Être sur le côte Est australienne sans admirer la Grande Barrière de corail ? Impossible !

Il faut dire qu'elle porte bien son nom car il s'agit du plus grand récif corallien de la planète, longeant la côte sur 2 000 kilomètres et représentant une superficie totale de 348 000Km2 (cela correspond à environ 70% du territoire de France métropolitaine).

Ce récif corallien fut classé au Patrimoine Mondial par l'Unesco en 1981, mais le gouvernement australien l'avait déjà reconnu en tant que Parc National dès 1973, conscient de son intérêt écologique.

La Grande Barrière vue du ciel (Unesco)

La Grande Barrière vue du ciel (Unesco

La particularité de la Grande Barrière de corail, outre ses dimensions, réside dans la multitude des écosystèmes qu'elle comporte. On y dénombre près de 2500 récifs distincts et 900 îles allant du simple bancs de sable aux îles escarpées couvertes de végétation pouvant atteindre une altitude de 1100m au-dessus du niveau de la mer. Cette grande diversité de milieux est issue de processus géomorphologiques, océaniques et environnementaux ayant cours depuis près de 15 000 ans, alternant périodes glaciaires et interglaciaires.

La Grande Barrière de corail

La Grande Barrière de corail

 

Ceci implique également une faune variée : 400 espèces de coraux (qui, pour rappel, sont une espèce animale vivant en symbiose avec une algue particulière), 1500 espèces de poissons, 240 espèces d'oiseaux, 4000 espèces de mollusques et ce, sans compter les crustacés, éponges et autres espèces vivantes ! La Grande Barrière est également un lieu de villégiature pour quelques espèces de baleines et de tortues marines.

 

Depuis toujours la Grande Barrière de corail subit les aléas climatiques parfois violents de cette partie du globe : cyclones et tempêtes provoquant des dégâts directs (destructions de certaines zones coralliennes) et indirects (afflux d'eau douce) sur les récifs. Mais cet écosystème élaboré permet de surmonter majoritairement les divers impacts liés à ces perturbations.

Néanmoins, aujourd'hui, une récente étude réalisée par l'Australian Institute of Marine Sciences montre que la Grande Barrière a perdu 50% des coraux entre 1985 et 2012 ! La première idée qui viendrait à l'esprit serait de blâmer l'industrie touristique ou les changements climatiques. Et bien non!

Cette étude démontre que 48% de ces pertes seraient dûs aux aléas climatiques. En effet, 34 cyclones ont touché la Grande Barrière depuis 1985, sans compter le cyclone Ostwald de janvier 2013 qui touche gravement les Etats de l'Est australien à l'heure où cet article est rédigé… Autre cause majeure : 42% des pertes de la Grande Barrière proviendraient de la prolifération d'une étoile de mer dévoreuse de coraux, l'acanthaster pourpre. Seuls 2% seraient issus de la hausse de la température et de l'acidification des océans.

Quant au tourisme et à l'activité de pêcherie au sein du parc, le plan zonage fut redéfini en 2004, élargissant la zone de très haute protection (absence ou quasi absence d'activités humaines) qui représente maintenant 33,6% de la surface de la Grande Barrière (contre 4,5% jusqu'alors).

Ne pouvant intervenir directement sur le climat, aujourd´hui le challenge consiste à réduire la prolifération des étoiles de mer. Selon l'étude de l'Institut australien, ceci pourrait permettre aux récifs coralliens de se régénérer (+0,89% par an) et potentiellement de faire face aux changements climatiques.

 

 

Prochain détour : la Nouvelle Zélande

 

Partagez !

    One Response to Australie orientale : Ouvrir les portes de la Grande Barrière

    1. Egakerabat

      Vous faites un superbe voyage, ça fait rêver! Merci de partager ça avec nous. Bonne chance pour la suite de votre périple et éclatez-vous bien.A+Serge and family

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *


    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>