browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Au départ : faire le plein d’énergie

Posted by on 24 septembre 2012

Ce voyage s’intègre dans une actualité environnementale chargée puisque récemment a eu lieu la conférence environnementale mise en place par le gouvernement (et très attendue des associations et amoureux de l’environnement). Cette conférence a mis en avant un secteur qui requiert particulièrement l’attention : l’énergie. Un débat participatif sur l’énergie sera sans doute organisé avant mi 2013. L’objectif sera de mener une réflexion conjointe pour lutter contre la précarité énergétique qui touche de plus en plus de foyers français, mais également de repenser notre bouquet énergétique (c’est-à-dire les parts respectives des différentes énergies au sein de notre production/consommation). A noter qu’aujourd’hui, les énergies fossiles (gaz, pétrole et charbon) représentent environ 67% de l’énergie finale consommée en France ! Diversifier nos ressources énergétiques représente donc un enjeu important.

Depuis quelques années déjà, de nombreux experts annoncent le déclin de nos principales  ressources énergétiques, dites énergies fossiles. En effet, ces ressources fossiles que sont le pétrole, le gaz naturel et le charbon voient leurs quantités exploitables se réduire face à une demande toujours plus importante. Notre dépendance face à ses énergies fossiles est indéniable : la faible part des véhicules motorisés non alimentés par le pétrole en est un exemple (chaque année, moins d’une voiture vendue sur 100 est électrique) - sachant que les voitures fonctionnant au GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) utilise, comme son nom l’indique cette énergie fossile -.

Aujourd’hui, nous en subissons les conséquences économiques par une hausse de ses tarifs. Des extractions plus lointaines, plus profondes, et une demande croissante face à la multiplicité de nos appareils électriques et un parc d’habitation énergivore impactent notre facture.

Mais il y a des conséquences plus abstraites, moins palpables mais néanmoins indéniables, qui sont les émissions de gaz à effet de serre (en cause du changement climatique) émises par ces énergies fossiles. Car en effet, la combustion du pétrole, du gaz ou du charbon est une source importante de gaz à effet de serre – GES –  (le charbon émet 3990 kgCO2/tep, le gaz naturel 2394 kgCO2/tep). Ainsi, afin d’avoir une réflexion globale de lutte contre le changement climatique et afin de répondre aux objectifs de réduction des émissions de GES fixés par l’Union Européenne, il est nécessaire de s’interroger sur nos sources d’énergies.

Mais sortons un peu de nos frontières…

Et coïncidence (ou non), ce tour du développement durable débute par le pays actuellement premier producteur mondial de pétrole, la Russie. Il faut dire que la France importe la grande majorité de sa matière première énergétique. Et devinez … la Russie est son premier partenaire d’approvisionnement en pétrole brut (à près de 20%) et fournit plus de 15% de notre gaz naturel.

En Russie, l’énergie, par son exportation, est donc une source de revenus importante (le secteur énergétique contribue majoritairement au PIB national). La prochaine étape de ce « DD-tour » en pleine Sibérie, réservoir énergétique de la Russie, sera l’occasion de mesurer l’importance de ce secteur dans l’économie du pays.

 

 

Partagez !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *


    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>