browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Le Tonle Sap : un lac et des hommes

Posted by on 27 décembre 2012

Au Cambodge, il y a bien sûr les célèbres temples d'Angkor, mais aussi (et un peu moins touristique), le lac Tonlé Sap, classé depuis 1997 Réserve de Biosphère par l'UNESCO. Ce lac et son système hydrologique sont très particuliers ; il s'avère donc nécessaire pour dd-tour de vous le faire découvrir.

Le lac Tonle Sap

Le lac Tonle Sap

Un écosystème hors norme

En effet, en plus d´être le plus grand lac d'eau douce d'Asie du Sud-Est, le Tonlè Sap a un rôle hydrologique essentiel. Le lac Tonle Sap est relié au Mekong par une rivière qui porte le même nom que le lac, au niveau de la capitale cambodgienne, Phnom Penh, située à une centaine de kilomètres. À la saison des pluies, les moussons gonflent les eaux du Mekong jusqu'à ce que celles-ci atteignent un niveau supérieur à celui du Tonle Sap. C'est à ce moment qu'un phénomène incroyable se produit : la force des eaux du Mekong va obliger le courant de la rivière Tonle Sap à s'inverser, amenant les eaux vers le lac. Le lac Tonle Sap va alors multiplier par 6 sa superficie, passant de 2700 km2 à 16.000 km2, inondant les rives. À la saison sèche, le processus s'inverse à nouveau : le cours de la rivière s'écoule du lac vers le Mekong, le lac retrouvant progressivement son niveau initial.

Le lac Tonle Sap

Le lac Tonle Sap

Ainsi, le Tonlé Sap a pour rôle la régulation de l'écoulement du Mekong, permettant ainsi à la région du delta de ne pas être inondée.

Ce processus offre au lac Tonle Sap un écosystème particulier de forêt inondée qui attire nombre d'espèces d'oiseaux, de serpents et, il y a encore quelques années, de crocodiles (qui ne subsistent aujourd'hui que dans les fermes).

 

 

 

Un rôle indispensable pour les Hommes


Maison sur pilotis sur le Tonle SapMaison-bateau sur le Tonle Sap

Maison sur pilotis sur le Tonle Sap


C'est également un lieu de vie : sur ces rives, je croise de nombreux villages flottants ou de maisons sur pilotis , seules habitations adaptées aux fluctuations saisonnières du Tonle Sap. Trois millions de personnes habitent ici, leurs seules ressources provenant du lac.


Pêcheur du Tonle Sap

Pêcheur du Tonle Sap

Le Tonle Sap est une source de nourriture essentielle : près de 300 espèces de poissons vivent dans le lac, nourissant quotidiennement 60% de la population du Cambodge. Plus de 50% de la production nationale issue de la pêche provient du Tonle Sap, soit environ 230.000 tonnes de poissons par an ! De plus, lorsque les eaux se retirent, les alluvions et sédiments restent sur les berges du lac apportant les nutriments nécessaires au sol pour une bonne culture.

 

 

Mais la corne d'abondance du Tonle Sap s'amenuise de plus en plus à cause de la surexploitation. Les poissons n'ont plus le temps de se reproduire et les ressources halieutiques diminuent chaque année. La déforestation et l'accaparement de ces terres fertiles pour la construction ou la monoculture intensive détruisent petit à petit cet écosystème si particulier.

Même si le gouvernement tente de réduire ces impacts par des réglementations, localement celles-ci sont difficilement appliquées. La multiplicité des acteurs (la police locale, l'armée, les représentants de pêcheries et de villages) complique la coordination sur le terrain ; et ceci, sans compter les « dessous de table » encore fréquents dans le pays.

Le Tonle Sap est donc quelque part en danger. Outre les craintes liées à la perte de cet écosystème si particulier, ce sont surtout les répercussions sur la population qui sont inquiétantes. Le Cambodge est l'un des pays les pauvres de la région (PNB Cambodge: 64milliards de US dollars en 2011 – PNB Laos: 18milliards - PNB Thailande: 610milliards). Le Tonle Sap est la principale ressource alimentaire du pays, non seulement grâce à la pêche mais aussi à l'agriculture (dont le rendement est fortement dépendant du système hydrologique du lac). Un haut fonctionnaire du ministère de l'Agriculture cambodgien avait affirmé que « si le Tonle Sap meurt, le Cambodge mourra ». À bon entendeur…?

Pêcheur sur le lac Tonle Sap

Pêcheur sur le lac Tonle Sap


Prochain détour : Thaïlande

Partagez !

    One Response to Le Tonle Sap : un lac et des hommes

    1. Sibylle

      super intéressant ton blog Sophie !! continue comme ça et bonne route !! bises

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *


    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>